Fashionova la marque qui a grandi à Instagram avec l’aide de célébrités

Si vous avez entendu parler de la récente série à succès du rappeur Cardi B, vous savez que les femmes ont des goûts coûteux. L’étoile née dans le Bronx aime Balenciaga, Prada et Gucci. Mais les vrais fans savent qu’elle a été pendant des années l’une des porte-parole les plus visibles d’une marque beaucoup plus abordable : Fashion Nova, un détaillant populaire connu pour être sexy, bon marché et porté par des célébrités.

L’entreprise est apparemment sortie de nulle part et est partout, du moins en ligne. Fashion Nova a été parmi les 10 premières marques de mode dans la recherche en ligne l’année dernière, selon Google. Un porte-parole de Fashion Nova n’a pas révélé les chiffres de vente, mais affirme que la société a connu une croissance à trois chiffres chaque année depuis sa création en 2006.
Le succès de Fashion Nova intervient à un moment où la fidélité à la marque est difficile à trouver. Une nouvelle enquête NPR/Marist révèle que les acheteurs en ligne sont plus ou moins divisés lorsqu’il s’agit d’acheter par loyauté à l’égard d’une marque par opposition à une bonne affaire. Fashion Nova a réalisé les deux, et l’entreprise l’a fait par le biais d’une stratégie de médias sociaux intelligents.

Le détaillant investit peu dans les magasins (il n’en a que cinq, tous en Californie) et ne fait pas de campagnes publicitaires massives. Il suffit de demander aux célébrités de mettre leurs costumes et d’afficher les photos sur Instagram.

« Fondamentalement, ils ne font rien d’autre pour promouvoir leur marque que de la mettre entre les mains des célébrités les plus en vue, comme les Kardashians, Cardi B « , explique Gabriella Santaniello, analyste de l’industrie de la mode.

Bien sûr, aujourd’hui, toutes les marques veulent que vous les suiviez sur les réseaux sociaux. Fashion Nova n’a été qu’un des premiers à adopter les médias sociaux et a incroyablement bien réussi à exploiter la névrose millénaire : l’obsession de voir et d’être vu. L’entreprise a compris qu’une auto-évaluation publiée par Kylie Jenner portant sa robe se traduit par une légion de clients.
« Mettre votre produit entre les mains d’un influenceur est incroyablement important « , dit Santaniello. « Ils ont des adeptes et peuvent influencer vos décisions d’achat. »

Aidez-nous à faire le bon prix. La plupart des costumes Fashion Nova coûtent moins de 40 $, mais il serait injuste de dire que le succès de Fashion Nova est entièrement basé sur ses prix et l’appui de célébrités à Instagram. L’entreprise a également été en mesure de combler un vide laissé par les magazines de mode et de haute couture : elle sert les femmes avec des courbes et des femmes de couleur.

Les femmes comme Gabriella Lascano. En grandissant, elle dit qu’on lui a dit qu’elle devrait être mannequin, mais elle ne pensait qu’à « Je suis grosse ». Les mannequins ne sont pas gros. »
Aujourd’hui, Lascano est un modèle Instagram de 27 ans pour la ligne Curve de Fashion Nova. Il a 220 000 adeptes. Elle est magnifique, mais elle est aussi apparentée, vivant une vie normale dans le Bronx.

Elle a d’abord gagné en popularité dans Instagram pour ses tutoriels de maquillage. Puis, en 2016, Fashion Nova a commencé à lui envoyer des vêtements. Dans son appartement du Bronx, il sort une boîte et me montre quelques pièces : un corset noir ; une combinaison de camouflage couleur olive. Lascano dit qu’avant de trouver Fashion Nova, il était très difficile de trouver des vêtements de grande taille qui étaient jolis ou sexy. Elle a donc profité de l’occasion pour devenir mannequin pour l’entreprise.

Au début, j’ai dû ranger les costumes que je portais sur les photos. Au fur et à mesure que son suivi d’Instagram s’est développé, Fashion Nova a commencé à payer. Il ne dira pas combien, mais c’est clairement son travail à plein temps. Elle planifie les lieux et les thèmes du tournage. Son fiancé prend les photos. Elle s’occupe de ses cheveux et de son maquillage, ainsi que de l’éclairage et du montage.

Et alors que le résultat final est que Lascano semble insouciant et glamour, sa page Instagram est méticuleusement bien planifiée. Regardez de près le nombre de spectateurs, vous savez que la plupart d’entre eux sont des femmes vivant sur la côte Est. Elle et son fiancé sont comme une équipe de marketing en un. Même chronométrer vos messages, pour une visibilité maximale.

Lascano a un visage qui rappelle les supermodèles d’antan – de longs cils et des cheveux voluptueux comme Cindy Crawford ou Linda Evangelista. Mais contrairement à ces mannequins, qui exsudaient un air d’inaccessibilité, elle parle constamment à ses fans de Fashion Nova et répond à leurs adorables commentaires. Ce n’est pas Twitter. Il n’y a aucun trolling désagréable sur votre page.

Instagram a un filtre qui permet aux utilisateurs de bloquer les mots des commentaires. (Les utilisateurs peuvent aussi couper le son des mots sur Twitter.) La liste des mots et phrases bloqués de Lascano est longue. Il me les lit sur un ton provocateur. « Mort prématurée. Eléphant. Tout le monde lui ment. Gros lard. Fiona, tu connais Shrek ? Les gens l’adorent. »

Bien qu’il ne puisse plus voir ces commentaires, Lascano dit que la modélisation pour Instagram – et son propre éditeur – peut déclencher beaucoup d’insécurité. C’est encore cette névrose du millénaire : vous ne regardez pas seulement, vous êtes surveillé. En haute définition.
Mais alors que Lascano fait défiler les commentaires de son dernier article, son visage s’illumine. « Belle fille. Comme tu es belle, ce que tu es belle en espagnol. Tuer. Tu es superbe. Où as-tu eu ce maillot de bain ? » Elle rit.

 

Red Carpet Fashion aux Tony 2018 Awards

Leave a Reply